Où observer les oiseaux dans les Landes ?

Partager Où observer les oiseaux dans les Landes ?
Où observer les oisea ...

Les terres landaises sont un paradis pour les oiseaux. Sur les dunes de sa côte, au cœur de sa forêt de pins ou de son Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne, chacun y trouve sa place et un nid douillet, que ce soit pour y vivre ou pour un séjour hivernal. Le Guide des Landes vous révèle les meilleurs sites pour observer les oiseaux.

Admirer les oiseaux, c’est une activité que l’on peut faire en toute saison, dans les Landes. Son embouchure, ses marais, ses dunes et ses forêts forment un biotope spécifique, qui accueille des espèces endémiques. Le département est également situé sur l’une des plus importantes voies migratoires d’Europe. De nombreux oiseaux migrateurs s’y réfugient et les périodes les plus favorables à l’observation sont la fin de l’hiver et le début de l’automne.

 

Photo d’ouverture : @ Ryan Magsino / Unsplash

 

contenu sponsorisé

Le Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne, un lieu de passage des oiseaux migrateurs

À cheval entre la Gironde et les Landes, le Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne s’étend du bassin d’Arcachon, jusqu’aux abords de Casteljaloux d’un côté et de Mont-de-Marsan de l’autre. Cette immense zone naturelle englobe différents espaces : Une vallée fluviale traversée par la Leyre ; un delta avec sa Réserve Ornithologique du Teich ; des zones humides idéales pour l’hivernage des grues cendrées ; la Maison de la nature pour découvrir le parc de façon pédagogique, ludique ou insolite ; l’écomusée de Marquèze pour retrouver les coutumes et la vie d’antan. 

Pour observer des oiseaux, nous vous proposons plusieurs balades :

  • La base de loisirs de Testarouman, à Pissos : Située au cœur du parc, elle vous permet de descendre la Leyre en canoë, pour une observation au fil de l’eau, notamment de ses magnifiques oiseaux aux couleurs chatoyantes, les martins-pêcheurs. Puis, vous pourrez vous dépenser et vous amuser en famille, en faisant de l’accrobranche, du tir à l’arc…
  • Autre option : louer des vélos sur la base de loisirs et parcourir la forêt de Pissos en VTT en autonomie.
  • La Réserve Ornithologique du Teich a été implantée sur le Delta de la Leyre. C’est un écosystème riche et nourricier, qui attire de nombreux oiseaux migrateurs, en particulier la Grue cendrée. Des points d’observation ont été installés et des visites originales permettent d’admirer les oiseaux aux meilleurs moments.
  • Le Parc Naturel des Landes de Gascogne édite un petit livre téléchargeable : « Vos rendez-vous avec la Grue cendrée ».
grue cendrée
Observez la grue cendrée Photo : @ Santiago Lacarta / Unsplash

 

le saviez vousUne « embouchure » est un lieu d’union entre un fleuve et l’océan. Sous l’impulsion de la marée, les flots marins pénètrent dans les terres et se mêlent avec les eaux douces du fleuve. Ce mélange d’eau douce et de mer est dite « saumâtre ». La différence entre un « estuaire » et un « delta » est une question de rapport de force entre les deux… Lorsque le fleuve est dominant, c’est un « delta ». C’est donc le cas avec la Leyre ! Lorsque c’est l’océan qui domine, il s’agit d’un « estuaire ».

 

la bonne idéeDans les villages authentiques du parc, l’écotourisme est privilégié et vous pourrez profiter d’un séjour paisible et ressourçant, en pleine nature. Voilà une bonne occasion de tenter un hébergement insolite dans les Landes.

balade sur la leyre

Balade sur la Leyre  Photo @Guide des Landes 

Le site d’Arjuzanx

Sur une ancienne mine, un espace naturel a été reconstitué, mais les vestiges de ce passé ont favorisé le développement de végétaux peu communs dans la région : certaines plantes, mais aussi des champignons et des lichens. Des insectes y ont trouvé leur bonheur, attirant à leur tour, de nombreux oiseaux. 177 espèces y ont été recensées ! Sur le Site d’Arjuzanx, vous pourrez y observer le Busard des roseaux ou cendré, le Saint-Martin, le Circaète Jean-le-Blanc, la Pie-grièche écorcheur, la Fauvette pitchou… Ce site est l’un des lieux de prédilection des Grues cendrées, qui s’y installent durant l’hiver.


le saviez vousLes Landes ont toujours été une étape de migration importante pour les Grues cendrées. Les dunes et les marécages leur offrent un refuge confortable durant l’hiver. Elles ne les ont désertées que durant la période de boisement intensif des Landes au 19ème siècle, qui avait pour objectif de stabiliser les dunes et diversifier l’économie. Puis au 20ème siècle, la culture du maïs pour l’aviculture (essentiellement le canard) a permis le retour des grues. Aujourd’hui 15% des grues cendrées européennes séjournent dans les Landes. La protection de cet environnement est donc essentielle

pie grièche écorcheur   fauvette pitchou

Une pie-grièche écorcheur et une fauvette Pitchou Photos : Frebeck CC BY SA 3.0   &   Francesco Veronesi    CC BY-SA 2.0

Le site ornithologique du Marais d’Orx

La Réserve naturelle du Marais d’Orx est un site ornithologique de premier ordre. Il est très vaste, regroupe des paysages très différents : aulnaie, saussaie, prairie humide, roselière…, qui conviennent à toutes sortes d’oiseaux : migrateurs, nicheurs… On y a comptabilisé au moins 247 espèces, dont certaines rares, comme l’Elanion blanc ou la Spatule blanche. Des guides vous accompagnent pour des « visites découvertes », accessibles à tous, ou des « circuits naturalistes », pour les randonneurs.

contenu sponsorisé

La Réserve naturelle de Lesgau, sur les Barthes de l’Adour

Les « barthes », en gascon, désignent des prairies marécageuses. Ce sont les berges inondables de l’Adour. Elles forment donc des zones humides, composées de marécages, prairies et pelouses, tourbières…, qui regorgent de nourriture pour les oiseaux. À Saint-Martin-de-Seignanx, non loin de Bayonne, la réserve de Lesgau, au cœur des Barthes de l’Adour, est un lieu de nidification, mais aussi de stationnement pour les oiseaux migrateurs. Un observatoire ornithologique y a été installé et l’office du tourisme y organise des sorties guidées.

les barthes de l'adour

Les Barthes de l’Adour, les prairies marécageuses. Photo : Ogrisel  CC BY 3.0

La Réserve Naturelle du Courant d’Huchet, le Petite Amazonie des Landes

Le courant d’Huchet est un fleuve puisqu’il se jette dans l’océan Atlantique. Il prend sa source dans l’étang de Léon, dont il est l’exutoire, et son embouchure se trouve à proximité de Moliets-et-Maâ. Surnommée la « Petite Amazonie des Landes », vous y verrez beaucoup d’animaux sauvages, des insectes, des poissons et des oiseaux bien sûr. Pour plus d’informations pratiques (hébergement, restauration, visite…), consultez notre article sur la Réserve Naturelle du Courant d’Huchet.

Un aperçu de votre visite, ça vous tente ? On vous embarque à bord d’une « Galupe », pour une balade au fil du courant, accompagnée par les Bateliers du Courant d’Huchet.

réserve du courant d'Huchet

Une descente en barque pour profiter de cet environnement très dépaysant ! Photo @ Lesley Williamson

Le Courant de Contis, un site « Natura 2000 »

En descendant le long du Vignac, vous atteindrez le Courant de Contis, au cœur d’un site classé « Natura 2000 ». Cet environnement préservé est très dépaysant. La flore et la faune y sont exceptionnelles. Sous une « canopée » d’arbres qui surplombe la rivière, au milieu des hibiscus des marais, des plantes carnivores et des fougères, vous pourrez surprendre des buses, des éperviers, des aigrettes, milans, hérons, martins-pêcheurs…, sans oublier les cistudes (des tortues), les loutres et les visons d’Europe !

la bonne idée

On vous propose de faire une descente en canoë, sur le courant de Contis, avec Atlantis Loisirs. Lisez notre article ! 

contenu sponsorisé

La Réserve naturelle de l’étang Noir

La Réserve de l’Étang Noir est un univers typiquement landais et pourtant méconnu. C’est une forêt marécageuse, aux allures de mangrove, qui entoure un étang, son ruisseau qui l’alimente et une tourbière. C’est le royaume des oiseaux : hérons pourprés, aigrettes, martins-pêcheurs…, qui viennent se restaurer dans cette zone humide. Des panneaux jalonnent le parcours pour rendre la balade plus intéressante et des passerelles, barques et autres avancées au bord de l’eau vous permettent de contempler la nature et les oiseaux, sans abîmer les berges.

la bonne idée

On vous emmène pour une petite promenade au bord de l’Étang Noir.

étang noir

La vue depuis l’un des observatoires. Photo : @Anne Pinsolle 

 

Notre tour des sites d’observation des oiseaux dans les Landes est terminé. Voilà une belle occasion de découvrir les Landes sous un nouveau jour et de vous initier à l’ornithologie !

 

Vous avez aimé notre article ? Retrouvez-en d’autres sur notre Blog.

Suivez-nous sur la page Facebook du Guide des Landes et sur Instagram @guidedeslandes


Retour à la page "Détente"